Recherche 
 
                             

25 , -  

Counters
Rambler's Top100



..

Liens
Geopolitique, relations internationales

Geopolitique dans Monde Diplomatique

VOX- NR

President du Mouvement Eurasien

Textes >>
Entretiens >>
Le potrait intellectuel >>
L'eurasisme

MISSION EURASIENNE (texte du programme eurasiste)



Le theorie eurasienne en 4 cartes >>



Le prophete de l'eurasisme

Les principes de la politique eurasiste >>
La vision eurasiste >>
L'Eurasie se fera! >>
Identite >>
Eurasisme >>
Vers l'Orient! >>
Mystere de V.V.Putin >>
Le bureau centrale du Movement Eurasien International se trouve a l'adresse^ Russian Federation, Moscow, 115432, 2 Kozhuhovskoy proezd, d.12, str.2

Tel/fax: +7(095)7836866.

e-mail: Dugin A.G. - dugin[@]dugin.ru;

Le secretariat info[@]evrazia.org;

Le bureau analytique ksa[@]evrazia.org;

Le centre de presse press-center[@]evrazia.org

. @Mail.ru
Minsk-2. Faut-il oublier la "Nouvelle Russie"? | 17.04.2015 17 2015, 19:00


Minsk-2. Faut-il oublier la "Nouvelle Russie"?

Les accords de Minsk-2 signifient-ils que lUkraine va conserver son intégrité territoriale?

Voici six mois, de nombreux politologues affirmaient quau Sud-est de lUkraine allait inévitablement apparaître une nouvelle forme dÉtat pro-russe : la "Nouvelle Russie". Cette conclusion semblait être confirmée par une série de rassemblements en masse, sur lesquels flottaient les drapeaux russe, depuis Odessa jusquà Lougansk. Toutefois, au fur et à mesure quon avançait, les commentaires des experts se faisaient moins optimistes à ce sujet. En premier lieu, on constatait une attitude ambiguë de la Russie elle-même à ce propos. Dans le memorandum signé () le 12 février à lissue des négociations de Minsk-2, il est stipulé que la Russie respectera lintégrité territoriale de lUkraine.

Cela signifie-t-il que le "projet Nouvelle Russie" doit être considéré comme terminé?

Valeryi Korovine:

- Peut-être a-t-on lancé Minsk-2 pour se convaincre, et convaincre les autres, quil est impossible de mettre un terme à la guerre civile en Ukraine au moyen de négociations. Je doute fortement que Porochenko, en dépit de toute bonne volonté, puisse endosser la moindre obligation. Simplement parce quen réalité il ne dirige pas son État, dont on peut dailleurs douter de lexistence. Dautant plus quil ne contrôle pas les bataillons de volontaires. Dès lors, le non-respect par Kiev des nouveaux accords montrera une fois encore linconsistance de lUkraine en tant quÉtat et impliquera en outre des dégâts sérieux en terme dimage pour Angela Merkel et François Hollande.

Suite...
Korovine. Accords de Minsk : sans garantie. Décision de guerre | 01.04.2015 1 2015, 21:30


Accords de Minsk : sans garantie. Décision de guerre

Dès ce jeudi 12 février 2015, en fin de matinée pour nous, Valeryi Korovine a fournit une analyse "à chaud" des négociations qui se terminaient à Minsk. Voici ce texte qui surprend, par le contrepied total quil propose

En acceptant des négociations au format "Normandie", la partie russe et les républiques de Donetsk et de Lougansk ont essayé den élever le niveau de façon à atteindre un stade renforcé de respect des accords conclus au cours de telles négociations. Voyant ce que sont devenus les précédents accords signés à Minsk, nos représentants ont déployé des efforts visant à garantir la bonne exécution des présents accords, espérant que la présence de représentants occidentaux de premier plan offrirait peut-être cette garantie. Mais de mon point de vue, lactuel format de "Normandie" contient un élément systémique qui empêche toute partie dintervenir en tant que garante. Cest la raison pour laquelle cet accord est non signé, bien quil fût conclu. Il sagit simplement du fait quaucune partie nest en mesure de répondre de ce que Petr Porochenko sera en mesure dexécuter ces accords. Car de facto, lUkraine nexiste plus en tant quÉtat. Elle existe encore du point de vue nominal, nous y sommes habitués, nous nous y référons, mais en fait, la personne qui siège à Kiev, dès le départ, ne contrôle pas toute la situation, sans parler des militaires, milices et forces de lordre, que nous savons très hétérogènes. Il sagit des bataillons punitifs, immédiatement subordonnés aux oligarques, il sagit du "secteur droit" du maïdan, des soi-disant SBU, insatisfaits, eux aussi, et manquant de motivation envers les directives de Kiev. Ils ne reçoivent de Kiev ni garantie, ni moyens, ni aide, ni statut social. Pour Porochenko, la situation est incontrôlable ; cela signifie quavec la meilleure volonté du monde il ne peut prendre sur lui aucune obligation.

Après treize heures de négociation, on en était encore à rechercher une forme de mécanisme qui garantirait lobservation de nimporte quelle, vraiment nimporte quelle, partie des accords. Le contenu des accords ne sera pas lessentiel. Lessentiel sera qui va répondre de lexécution des accords. Personne! Treize heures furent nécessaires pour comprendre que personne ne garantira le respect de laccord, et si les dirigeants européens le signent, on en arrivera exactement comme sous Yanoukovich, à un maïdan. Ils ressembleront à de pâles idiots incapables daccomplir rien de ce qui aura été convenu. Cest pourquoi il sagit dun problème systémique, et ici, malgré toutes les adjurations des dirigeants européens clamant que le problème ne peut être résolu par la guerre, je suis convaincu du contraire. Ce problème ne peut être résolu que par la guerre, dans le cadre de laquelle lUkraine devra être nettoyée des représentants de la junte et des "bataillons de punisseurs" qui massacrent les populations innocentes.

Suite...
Poutine. Merkel, Hollande, nempêchez pas la Russie de prendre ce qui lui revient | 22.03.1015 22 2015, 17:15


Poutine. Merkel, Hollande, nempêchez pas la Russie de prendre ce qui lui revient

Une fois nest pas coutume, nous publions un texte lié à lactualité "chaude". Il laisse toutefois entrevoir une tendance structurelle dans la démarche de la Russie en tant que Sujet géopolitique. Valeryi Korovine, très actif dans les médias ces derniers temps a évalué pour le magazine "KM.ru" le potentiel de la rencontre tenue hier, le 06 février 2015 à Moscou entre Vladimir V. Poutine, le Président français et la Chancelière allemande.

Jestime que Merkel et Hollande se rendent auprès de Poutine avec un seul objectif : lamener à lâcher prise. On essaiera évidemment de faire admettre à notre Président que lOccident se trouve aujourdhui au faîte de sa puissance, que lOccident a créé les règles du jeu qui se joue actuellement, que lOccident est à la fois joueur, arbitre et juge. Bien sûr, ce message ne sera pas transmis de façon littérale, il sera codé à lintérieur dun entretien diplomatique conservant les apparences de la bienséance.

Le problème réside en ce que les dirigeants européens sont à un certain moment allés trop loin, quand précédemment Vladimir Poutine était encore potentiellement prêt à accepter les conditions de lOccident, de rester en retrait, de se détourner et faire comme sil ne remarquait pas ce qui se passait dans le Sud-est de lUkraine. Mais le Donbass baigne dans le sang. Et ceux qui ont permis cela ont dépassé un point de non-retour. Ainsi, alors quune telle rencontre pouvait encore avoir un certain sens en mars de lan dernier, aujourdhui, la teneur de la conversation sera toute autre. Le moment est propice, Poutine peut dicter ses conditions, cest-à-dire "nempêchez pas la Russie de prendre ce qui lui revient", la Nouvelle Russie [1].

Suite...
La Russie et les mutants libéraux | 16.03.2015 16 2015, 18:00


La Russie et les mutants libéraux

Cet article de Valerii Korovine, a été publié le 30 janvier 2015 dans le journal Vzgliad. Voici un texte dense, difficile, dur, dans lequel le ciment de lironie unit politique et philosophie. Il sagit aussi dun cri quhabitent intelligence, rage et désespoir. Comme souvent dans la meilleure tradition publiciste russe.

Nous vivons dans une société dans laquelle lidéologie nest pas unique. Comme ne lest pas non plus lidée de lexistence de lÉtat lui-même. Malheureusement, nous sommes obligés de nous accommoder de cela. Néanmoins, il est nécessaire didentifier certains principes sous-jacents à cette situation, afin de pouvoir en discerner lissue. Labsence didéologie nest pas un hasard. La raison en réside, en premier lieu, en ce que nous sous-estimons le rôle des libéraux dans notre société. Or ce rôle est monstrueux et total. Nous natteindrons jamais lidéologie commune à notre grand espace, fondée sur notre histoire millénaire et nos archétypes profonds tant que nous naurons pas balayé les libéraux de tous les endroits où ils se trouvent.

Noublions pas que le libéralisme nest pas un assemblage de dispositions fortuites. Il est encore moins identique au concept de liberté que ses adeptes crédules avancent en qualité dargument tout superficiel.

Le libéralisme est un concept dur, développé jusquà la perfection à lépoque moderne, disposé à nier intégralement et à éradiquer totalement toute dimension, tout élément immatériel, transcendantal ou métaphysique de lexistence humaine.

Le libéralisme envisage lêtre humain du point de vue strictement biologique, en tant que corps, enveloppe mue exclusivement par les instincts animaux, les réflexes, la concupiscence, lavidité.

Suite...
2014, la Russie, le Dollar et la Télévision | 13.03.2015 13 2015, 16:00


2014, la Russie, le Dollar et la Télévision

Extrait dun entretien accordé par Valery Korovine le 09 janvier 2015 au portail dinformations Evrazia et reprise sur la page Vkontakt de lauteur. Il y exprime avec un cynisme cinglant sa vision du bilan de lannée 2014 et les perspectives 2015 pour la Russie.

Le Russe est capable dendurer bien des choses, capable de supporter bien des coûts dans sa vie courante, pour autant que cela soit fondé sur une nécessité historique et présente une dimension utile et opportune pour lÉtat. Alors, tout sacrifice est bon, populaire, possible. A travers des siècles notre peuple a montré quil était disposé à préserver et à renforcer au prix de son sacrifice la puissance de notre État.

Cest pourquoi tout cela ne serait rien ; il serait possible de supporter laugmentation des prix, labsence des mets délicats dans les magasins pour le nouvel an, laugmentation du cours du dollar, la majorité de notre population nen possédant pas, et lisolation, qui passe inaperçue pour la majorité des habitants du pays, engloutie dans le brouhaha des téléviseurs et de leurs divertissements de nouvel an. Mais quand tout cela se superpose à la défaite historique encourue par la Russie en Novorossie, alors leffet est démultiplié et les gens deviennent sensibles aux petites choses. Ils se font irritables et nerveux. Ils réagissent à ce qui les aurait laissés indifférents si la Russie avait poursuivi sa démarche en tant que civilisation.

Suite...
Navalny, cest Sourkov, cest lentourage de Medvedev, ce sont les libéraux du pouvoir | 09.03.2015 9 2015, 16:00


Navalny, cest Sourkov, cest lentourage de Medvedev, ce sont les libéraux du pouvoir

Le présent article écrit par Valeri Korovine, a été publié le 31 décembre 2014 sur le site du Club dIzborsk, sous le titre "Une hésitation, et les chiens quon n a pas achevés vous prennent à la gorge". Il met en scène de façon détaillée (ceux qui aiment les noms vont être servis) larticulation des cinquième et sixième colonnes en Russie.

On a appris mardi matin, le 30 décembre, que le tribunal darrondissement de Zamoskvoretch a effectivement reconnu les frères Oleg et Alexei Navalny coupables descroquerie. Toutefois, au total, Oleg Navalny est condamné à seulement trois ans et demi de réclusion dans un centre de détention et à une amende de 500,000 roubles, alors quAlexei a été condamné à trois ans et demi de conditionnelle, outre les suites dune action civile à son encontre, visant à récupérer 4,8 millions de roubles.

Et tout cela alors que le ministère public avait requis dix ans ferme pour les frères Navalny. Le quasi acquittement dAlexei Navalny, dans la situation actuelle, est une chose vraiment très symbolique.

Lemprisonnement de Navalny aurait pu être un geste historique. Poutine aurait du faire ce quil craint depuis trente ans; dépasser le point de non-retour au-delà duquel la lutte contre les libéraux et les restes des réseaux américains deviendrait irréversible, ce qui est une condition indispensable à lexistence de lÉtat.

Navalny est un personnage fabriqué par la machinerie américaine de technologie des révolutions de couleurs, afin de le présenter comme alternative à Poutine. Bien sûr, Navalny ne soccupera pas lui-même du remplacement de Poutine. Les gens spécialement entraînés à cet effet, de la CIA, du Département dÉtat sen occupent, de même que les réseaux américains en Russie. Snowden sen est occupé jusquà ce quil comprenne. Mais pour les stratèges américains, Navalny doit devenir la clé de voûte. Navalny, ce nest pas un blogger isolé, cest une entreprise, une marque, pour laquelle travaillent des centaines de spécialistes hors de Russie, et des milliers de participants dans les réseaux américains. Lemprisonnement de Navalny pour le délai réel de la peine eût pu être un coup au cœur de la toile tissée par les américains, démantelant un centre lourd, même si ce nen est quun , du réseau américain dans lequel la Russie est empêtrée.

Suite...
LUnion Eurasienne. Réintégration de lespace postsoviétique | 01.03.2015 1 2015, 13:00


LUnion Eurasienne. Réintégration de lespace postsoviétique

Larticle ci-dessous est laménagement publié le 27 décembre 2014 sur le site du Club dIzborsk dun entretien accordé le même jour par Valeri Korovine au site dinformation regnum.ru . Il concerne la mise en œuvre de mesures géopolitiques lourdes, qui trouvent une concrétisation, sans doute provisoire, dans lexistence à partir du 1er janvier 2015 de lUnion Économique Eurasienne.

Au Kremlin, le 23 décembre 2014 sest tenue une session du Conseil supérieur économique eurasien, consacrée aux aspects pratiques du démarrage le 1er janvier 2015 de lUnion Économique Eurasienne et de ses organes. Le même jour fut signé laccord scellant lentrée dun nouveau membre au sein de lUnion Eurasienne : le Kirghizistan.

La signature sans aucun délais bureaucratique de linvitation à la Kirghizie à rejoindre lUnion Eurasienne est une réponse asymétrique à laquelle faisait allusion Vladimir Poutine. A ce propos, rien ne revêt une importance plus élevée que la restauration de la qualité de sujet géopolitique de lespace postsoviétique afin de refouler les agressions venant de lextérieur et de préserver la souveraineté de chacun des États membres de lUnion Eurasienne, en vertu de ce quaujourdhui, plus aucun État au monde nest en mesure de défendre seul sa souveraineté face à la menace de la machine américaine de désouverainisation.

Suite...
Le vrai nationaliste russe | 25.02.2015 25 2015, 18:00


Le vrai nationaliste russe

Valeri Michaïlovich Korovine est entre autres, membre permanent du Club dIzborsk, membre élu de la Chambre Civile de la Fédération de Russie , et dirigeant du Centre dExpertise Géopolitique à Moscou. Il est lauteur de plusieurs ouvrages, dont La troisième guerre mondiale, guerre de réseaux, paru aux Éditions Piter en 2014. Voici un extrait des pages 104, 105 et 106 de ce livre.

() Le réseau des skinheads est déjà une arme dans la guerre de réseaux menée contre nous, mettant en danger lexistence de la Grande Russie. Pour ce qui se prétend être aujourdhui le nationalisme russe et se présente comme le calque de la forme extrême des nationalismes occidentaux, la panacée serait la restauration rapide de lidentité russe.

Dans notre cas, identité signifie Orthodoxie, si possible dans ses formes originelles, fondamentales. Mais les nationalistes russes dans leur majorité ne savent pas ce quest lOrthodoxie, même sils se disent orthodoxes. Le nationaliste russe devrait porter la barbe, mais la majorité dentre eux na même pas un cheveu sur la tête.

Le nationaliste russe doit connaître sa culture, fut-ce dans ses aspects les plus populaires, lire Dostoïevski, Tolstoï, Pouchkine, comme sélection de base.Pour être un nationaliste russe, il est tout à fait indispensable de comprendre labc de la philosophie russe enseignée dans les œuvres dIvan Ilin, Vladimir Soloviev, Vassili Rozanov, Lev Goumiliëv et dans Possibilité dune philosophie russe dAlexandre Douguine. Sans vouloir faire du nationaliste russe un intellectuel, cela ne doit pas lempêcher de faire connaissance avec lethnosociologie, la culture et les traditions des autres peuples qui avec nous vivent dans notre grand espace unique, ni détudier même superficiellement lanthropologie, afin de pouvoir distinguer un arménien dun juif, ainsi que les fondements de leurasisme, la géopolitique, afin de distinguer où se termine la civilisation occidentale et où commence celle de lOrient. Finalement, à travers ce processus de transformation, il deviendra porteur du grand nationalisme russe, impérial, représentant du sujet culturellement et civilisationellement unifié, du peuple russe, qui procède à la création de lÉtat russe continental, entrant ainsi dans lhistoire.

Suite...
Contre monde post-moderne | 03.06.2011 19 2011, 20:07


Contre monde post-moderne

Dans le cadre de projet "TRADITION" en 15-16 Octobre 2011 a Moscou tiendra la Conférence internationale "Contre monde post-moderne" sur les questions du traditionalisme.

Thèmes principaux:

  • Tradition dans un post-modernité;
  • La desécularisation (la renaissance du facteur religieux);
  • Eschatologie (orthodoxie et l'hétérodoxie);
  • Simulacra du neo-spiritualisme post-moderne;
  • Le traditionalisme et de la tradition en Russie, le monde slave, Europe de l'Est;
  • Le règne de la post-quantité;
  • Révision du discours traditionaliste;
  • Tradition et Révolution.

Suite...
Tiberio Graziani|Le pige : Afghanistan 1979-2009|15.12.2009 15 2009, 20:58


Tiberio Graziani

Le pige : Afghanistan 1979-2009


Le prsident Obama vient de choisir lescalade militaire en Afghanistan o lOTAN affronte linsurrection pashtoune, assimile par la propagande lobscurantisme religieux. Ce faisant Washington sengage dans un nouveau bourbier. Lanalyste italien Tiberio Graziani observe ici que le pige afghan, qui avait t cr par les tats-Unis en 1979 pour nuire aux Sovitiques, se referme aujourdhui sur eux.

1979, lanne de la dstabilisation

Parmi les divers vnements de la politique internationale de lanne 1979, il y en a deux qui sont particulirement importants souligner, pour avoir contribu au bouleversement de la gopolitique mondiale base lpoque sur la confrontation entre les USA et lURSS.

Il sagit de la rvolution islamique dIran et de laventure sovitique en Afghanistan.

Comme on le sait, la prise du pouvoir par layatollah Khomeiny limina un des piliers fondamentaux sur lesquels reposait larchitecture gopolitique occidentale, difie par les tats-Unis partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Suite...
...
23 2009, 00:12
Alexandre Latsa|Entretien avec Christian Bouchet|21.09.2009
19 2009, 19:10
Christian Bouchet|Journal dun sjour en Iran|19.09.2009
18 2009, 11:45
Jean Geronimo|O va la Russie ? Moscou, la recherche dune identit post-sovitique|18.10.2009
11 2009, 17:34
Christian Bouchet|Municipales, la Turquie vote droite et contre lUnion europenne|11-08-2009
11 2009, 16:35
Georges Feltin-Tracol|Commentaires sur la crise iranienne|02-08-2009
30 2009, 13:44
Tiberio Graziani|Les tats-Unis utilisent lEurope comme tte de pont pour attaquer lEurasie|30.03.2009
30 2009, 01:26
La dsintgration sanglante de lUkraine est invitable|Entretien avec Alexe Alexandrov, prsident du mouvement Une autre Ukraine|29.03.2009
30 2009, 01:17
Alexandre Latsa|Un entretien avec Alexandre Douguine|28.03.2009
19 2009, 21:01
Alexandre Latsa|Zivela Srbija ! Kosovo je Srbija ! Hourrah !|19.03.2009
19 2009, 10:59
Robert Coalson|Russie : les conservateurs contestent la notion de valeurs universelles |18.01.2009