18 , -  




FAQ







-




















Eurasian Movement (English)



.. " "" -


.. " "

>>
>>
>>
>>
>>
>>
>>
(.) | mp3
.

(- mp3, . 1 )
:
- -
- -

--
[ ]
[ ]
[ -]
[ ]
[ ]
- [ ]
[ ]
[ ]
? []
[ ]
.. >>
>>
>>
>>
>>
" "
, 125375, , , 7, 4, 605, (. )
:
+7(495) 926-68-11
- , , , , CD, DVD, VHS , , "" .
E-mail:
  • " "
    -:
    +7(495) 926-68-11
  • - " "
  • . ()

  • [ ]

  • .
    : 117216, / 9, ..

    " "




  •    width=

      width=

    - width=
    Rambler's Top100



    ..

    -
    evrazia - lj-community
    -
    -




    (VIII )

    ( )

    ( )

    ( )

    . @Mail.ru
    Tiberio Graziani|Les tats-Unis utilisent lEurope comme tte de pont pour attaquer lEurasie|30.03.2009  

    Tiberio Graziani

    Les tats-Unis utilisent lEurope comme tte de pont pour attaquer lEurasie


    Dans un entretien la tlvision Russia Today, le gopoliticen Tiberio Graziani souligne la dpendance de lItalie en particulier et des tats ouest-europens en gnral vis--vis des tats-Unis. Une vassalit qui empche Rome et Bruxelles de dfendre leurs intrts et les contraints considrer Moscou comme un adversaire et non un partenaire.

    Anastasia Haydulina pour Russia Today : Les gouvernements du monde entier sont en train dadopter des mesures protectionnistes. Ce qui produit un impact tous les niveaux de la socit. En Italie on assiste un plus grand appui aux politiques anti-immigration de la droite. Comment va faire lItalie, et comment ferons-nous tous, pour dpasser la crise financire mondiale ?

    Tiberio Graziani : Avant tout nous devrions rflchir sur les causes de cette crise financire, qui a atteint aussi la production au niveau industriel, dabord aux tats-Unis puis dans tout le systme occidental, constitu par le triumvirat bien connu : tats-Unis, Europe occidentale et Japon. La crise a influenc tout le march mondial. Pour ce qui concerne lItalie, les effets se sont manifests avec un lger retard et, je crois, seront plus marqus au cours de 2009 et 2010.

    Car lconomie italienne est principalement fonde sur des petites et moyennes entreprises, il ny a pas de grosse concentration industrielle, et, donc, lItalie tend avoir cette plus grande flexibilit qui est ncessaire pour affronter et contenir la crise. Mais la crise sera trs profonde. Nous ne serons en mesure de dpasser une crise financire quen oprant dans un contexte goconomique continental. Ceci signifie que nous devrions chercher des solutions qui impliquent les conomies des pays mergents comme la Russie, la Chine et lInde. La crise ne peut pas tre dpasse quavec des solutions nationales ou des solutions labores Bruxelles exclusivement par lUnion Europenne.



    RT : Parlons de la rcente crise du gaz. LItalie nen a peut-tre pas pti comme les Balkans et lEurope orientale mais elle tait de toutes faons parmi les pays pris en otage. La vrit a cependant t garde cache. Quelle est la vritable raison de la dispute ?

    Tiberio Graziani : La raison de la dispute du gaz entre Kiev et Moscou est de fait une rponse de lextension de lOtan lest, et de llargissement de lUnion Europenne aux pays de lEurope Orientale. Ces deux mouvements simultans dexpansion ont t vus Moscou comme une sorte dagression mene dans son entourage immdiat.

    Ce genre dexpansion a commenc en 1989 aprs la chute du Mur de Berlin. Depuis ce moment-l, les tats-Unis ont dcid de contrler toute la plante. Ils ont choisi lEurope Occidentale comme point de dpart pour avancer vers la Russie et lAsie centrale. Il est en effet connu que lAsie centrale a dnormes gisements de gaz et de ptrole.

    Les tats-Unis commencrent ainsi influencer les pays du Pacte de Varsovie et certaines ex-rpubliques sovitiques comme lUkraine.

    Depuis 1990, lUkraine a commenc sparer son propre avenir gopolitique de son assise naturelle, et donc de Moscou. Si nous analysons ce quon a appel la Rvolution orange [1], nous pouvons nous rendre compte que derrire ces conqutes de la soi-disant socit civile ukrainienne on trouvait les intrts de Washington. Nous ne devons pas non plus oublier le rle des dits philanthropes tel Georges Soros non seulement dans la dstabilisation de lUkraine, mais aussi dans celle des ex-rpubliques yougoslaves.

    Quand lUkraine a abandonn ou tent dabandonner son propre contexte gopolitique naturel, celui de partenaire privilgi de Moscou, il est vident que Moscou a essay de fixer le prix de son gaz sur celui du march, tant donn que lUkraine ntait plus un client privilgi mais un client comme tous les autres. videmment la dispute a fini par toucher lEurope, parce que les leaders ukrainiens manquent de souverainet et sont pilots par des intrts occidentaux sous direction tats-unienne. Au lieu de chercher un accord conomique, comme on le fait habituellement entre pays souverains, lUkraine a aggrav la situation en soustrayant le gaz destin aux pays europens.

    Cette vritable raison de la crise a t ignore par la presse de lEurope Occidentale, italienne comprise. Dans la dispute du gaz, la majorit des journalistes italiens sest concentre non pas sur les vraies raisons, mais sur la diabolisation du gouvernement russe : en disant que dans la question du gaz il avait utilis la gopolitique comme une arme, alors que le Prsident Medvedev et le Premier ministre Poutine ne faisaient quappliquer des prix de march des ractions conomiques normales sur le gaz.

    RT : LUkraine est au bord de la faillite. La Russie ne peut pas compter sur le fait que lUkraine paiera des tarifs fonds sur des prix de march, lan prochain.

    Tiberio Graziani : Je crois quil est possible de trouver un accord conomique. Moscou et Kiev peuvent aussi ngocier des rductions. Je voudrais encore une fois souligner quil ne sagit pas que dun problme de transactions conomiques, dimportation et dexportation. Cest une question gopolitique. Il est vident que si lUkraine choisit de se ranger avec lOccident sous la conduite de Washington, cela influencera non seulement le commerce du gaz, mais aussi dautres aspects conomiques. Je crois, donc, quil sera possible de trouver une solution conomique, mais la rsistance vient de Kiev, car cela dpend des intrts de Washington.

    RT : propos de Washington, parlons des bases militaires tats-uniennes sur le territoire italien. Quelle est votre opinion ce sujet ?

    Tiberio Graziani : La majorit des gens est consciente de la prsence des bases militaires mais nen est pas consciente politiquement. Voila pourquoi, dans le cas de lextension de la base militaire de Vicence, au nord-est de notre pays, on a surtout fait des considrations de caractre environnemental. Le motif principal et fondamental est par contre rest cach, alors quen ralit cette extension sert aux forces armes tats-uniennes : dans le but de les mettre en mesure doprer en coordination avec une base militaire assez proche, situe en Serbie (Camp Bondsteel, NdT), elle aussi dpendante de Washington. Dans lavenir il sera possible, pour les USA, doprer dans des pays frontaliers et au Proche et Moyen-Orient, dans des nations comme la Syrie et lIran, et dans une certaine mesure, en Russie aussi. La nation yougoslave, dans ce cas la Serbie, na pas t choisie par hasard, mais parce quelle a des affinits culturelles et ethniques avec Moscou.

    RT : La crise du gaz a exaspr les tensions entre la Russie et lUnion europenne, et de nombreux tat europens sont dj en train de chercher des fournisseurs alternatifs. La Russie a-t-elle une raison de sen proccuper ?

    Tiberio Graziani : Non, je ne crois pas que la Russie doive en tre proccupe. Je pense que chaque pays doit chercher les meilleures opportunits sur le march pour sassurer ses fournitures nergtiques et son autosuffisance. Dans un contexte gopolitique eurasiatique plus vaste, je crois que les relations entre la Russie et lEurope, et entre la Russie et lItalie, devraient se fonder sur leurs intrts conomiques : sur lchange de nouvelles technologies de frontire, de technologie militaire, de ressources nergtiques et, videmment, des relations culturelles. Je pense que les relations culturelles entre lUnion europenne et lItalie, et, naturellement, la Fdration russe, devraient tre renforces.

    Aprs la Seconde Guerre mondiale, il y a pus de 60 ans, ces relations ont connu un dclin parce quelles ont t entraves par la classe intellectuelle et politique europenne qui a soutenu loccidentalisation ou amricanisation de la culture europenne. Si nous comparons la littrature europenne et celle de lItalie de ces dernires annes avec celles des annes Trente, nous pouvons remarquer que beaucoup dcrivains utilisent une langue beaucoup plus incorrecte, avec de nombreux emprunts langlais. Cest un rsultat de la colonisation culturelle que Washington a men depuis la Seconde Guerre mondiale. Il est intressant de noter que cette tendance est aussi prsente dans les pays de lex-bloc sovitique.

    RT : Quelle est la ligne italienne qui prvaut dans les rapports avec la Russie ? Les Russes peuvent-ils compter sur le fait que lItalie joue un rle pour amliorer les relations entre la Russie et lUnion europenne ?

    Tiberio Graziani : Bien sr, videmment lItalie, avec dautres pays de lUnion Europenne, est un partenaire potentiel de la Russie. Mais pour tre un vritable partenaire et pas seulement potentiel, lItalie devrait avoir une plus grande libert et la souverainet politique totale, quelle na pas pour le moment.

    Je voudrais rappeler quen Italie il y a plus de 100 sites militaires qui dpendent, directement ou indirectement, des tats-Unis, et qui font partie du plan tats-unien dinfluence et doccupation militaires de toute la pninsule europenne. Dans ces conditions lItalie et dautres pays sont limits dans lexpression de leurs intrts politiques et conomiques. Mais il faut aussi reconnatre que ces dernires annes la politique conomique du prsident Poutine, dabord, et de lactuel prsident Medvedev, a jet les bases pour que lItalie devienne un vritable partenaire de Moscou, pas seulement dun point de vue conomique mais aussi du point de vue politique et, je crois, militaire. LItalie est situe dans la zone mditerranenne et elle occupe une position stratgique importante. En outre sa position centrale est aussi fondamentale un niveau gopolitique, par rapport lAfrique du Nord et au Proche et Moyen-Orient. Il serait juste quelle lutilise des fins dintgration eurasiatique.

    Je crois que le relations entre la Russie et lItalie vont en samliorant : les entrepreneurs italiens sont en tain daller dans la bonne direction, parce quils arrivent dpasser les limites imposes par un pouvoir politique qui vient directement de Washington et Londres.

    RT : Vous tes trs critique lgard de Washington, et vous dcrivez les tats-Unis presque comme une nation impriale. Mais nous ne vivons plus, dsormais, dans un monde unipolaire.

    Tiberio Graziani : Je suis trs critique lgard de Washington parce quil a inclus lEurope dans son propre espace politique et la considre comme une tte de pont pour attaquer tout le sol eurasiatique. Cela me rend critique, mais il faut naturellement aussi toujours tenir compte de limportance et de la signification des tats-Unis. Et les tats-Unis devraient comprendre aussi que lpoque o ils taient une super-puissance est termine. Actuellement, au 21me sicle, nous avons au niveau gopolitique un systme multipolaire avec la Russie, la Chine, lInde, les tats-Unis et certains pays dAmrique du Sud, qui eux aussi sont en train de crer leur entit gopolitique : je fais rfrence au Brsil, lArgentine, au Chili, au Vnzuela et videmment aussi la Bolivie. En particulier, la plus grande libert dont jouissent ces pays sud-amricains peut permettre lUnion europenne de quitter le bloc occidental domin par les tats-Unis et par la Grande-Bretagne.

    RT : Vous connaissez les ponts chauds de lEurope et les rgions sparatistes. Vous avez fait partie des observateurs des lections en Transnistrie. Il y a une le au large de la Sardaigne en Italie (Malu Entu) qui vient juste de dclarer son indpendance, qui dit sinspirer de lAbkhazie et de lOsstie du Sud. Existe-t-il une formule universelle avec laquelle on peut aborder la question du sparatisme ?

    Tiberio Graziani : Les questions sont compltement diverses. En Sardaigne il y a un mouvement politique sparatiste, mais en Italie dautres sparatistes /scessionnistes sigent maintenant au Parlement et sont au gouvernement. Pour ce qui concerne la Transnistrie [2], il est ncessaire dvaluer la situation du point de vue gostratgique. La Moldavie et la Roumanie ressentent le poids des tats-Unis et de lOTAN. Le conflit de la Transnistrie fait partie de ceux quon appelle conflits gels. Je pense que lindpendance de la Transnistrie serait intressante, parce que dans ce cas-l elle deviendrait une zone o les tats-Unis ne pourraient pas entrer. Ce serait un territoire libre du pont de vue eurasiatique, car la Transnistrie aurait sa souverainet. Je nanalyse pas cette rpublique sur la base de son gouvernement actuel. Je me borne en analyser sa situation gostratgique et gopolitique. Car si la Transnistrie est une rpublique autonome cela signifie que, sur son petit territoire, il ny a pas de bases de lOTAN.

    Entretien disponible en version anglophone sur Russia Today, version italienne traduite par Manuela Vittorelli sur Eurasia. Rivista di studi geopolitici. Version franaise de Marie-Ange Patrizio.

    [1] Washington et Moscou se livrent bataille en Ukraine , par Emilia Nazarenko et la rdaction ; Ukraine : la rue contre le peuple , Rseau Voltaire, 29 novembre 2004.

    [2] Sur la Transnistrie, voir : Au cur de la Guerre du gaz, la petite Rpublique de Transnistrie et Tiraspol, base avance de larme russe ? , par Arthur Lepic, Rseau Voltaire, 3 juillet et 15 aot 2007 ; En 1992, les tats-Unis tentrent dcraser militairement la Transnistrie , par Thierry Meyssan, Rseau Voltaire, 17 juillet 2007.


    : - , Russia.ru


    : , Georgia Times


    - -. , russia.ru


    . " ",


    . Russia.Ru


    : . GeorgiaTimes.TV


    . "-"


    vs.: .


    : . Russia.Ru


    4 : . " 24"

    :
    -
    ()

    (-)

    (-)

    ()
    -
    (-)

    ( )

    ()

    ( )

    ()

    ()
    ...