16 , -  




FAQ







-




















Eurasian Movement (English)



.. " "" -


.. " "

>>
>>
>>
>>
>>
>>
>>
(.) | mp3
.

(- mp3, . 1 )
:
- -
- -

--
[ ]
[ ]
[ -]
[ ]
[ ]
- [ ]
[ ]
[ ]
? []
[ ]
.. >>
>>
>>
>>
>>
" "
, 125375, , , 7, 4, 605, (. )
:
+7(495) 926-68-11
- , , , , CD, DVD, VHS , , "" .
E-mail:
  • " "
    -:
    +7(495) 926-68-11
  • - " "
  • . ()

  • [ ]

  • .
    : 117216, / 9, ..

    " "




  •    width=

      width=

    - width=
    Rambler's Top100



    ..

    -
    evrazia - lj-community
    -
    -




    (VIII )

    ( )

    ( )

    ( )

    . @Mail.ru
    Tiberio Graziani|Le pige : Afghanistan 1979-2009|15.12.2009 

    Tiberio Graziani

    Le pige : Afghanistan 1979-2009


    Le prsident Obama vient de choisir lescalade militaire en Afghanistan o lOTAN affronte linsurrection pashtoune, assimile par la propagande lobscurantisme religieux. Ce faisant Washington sengage dans un nouveau bourbier. Lanalyste italien Tiberio Graziani observe ici que le pige afghan, qui avait t cr par les tats-Unis en 1979 pour nuire aux Sovitiques, se referme aujourdhui sur eux.

    1979, lanne de la dstabilisation

    Parmi les divers vnements de la politique internationale de lanne 1979, il y en a deux qui sont particulirement importants souligner, pour avoir contribu au bouleversement de la gopolitique mondiale base lpoque sur la confrontation entre les USA et lURSS.

    Il sagit de la rvolution islamique dIran et de laventure sovitique en Afghanistan.

    Comme on le sait, la prise du pouvoir par layatollah Khomeiny limina un des piliers fondamentaux sur lesquels reposait larchitecture gopolitique occidentale, difie par les tats-Unis partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

    LIran de Reza Pahlavi reprsentait, dans les relations de pouvoir entre les tats-Unis et lURSS, en particulier au niveau gostratgique, un pion trs important dont la disparition poussa le Pentagone et Washington une rvision profonde de leur politique rgionale.

    En fait, un Iran autonome et hors de contrle introduisait, sur lchiquier gopolitique rgional, une variable qui compromettait potentiellement toute la cohrence du systme bipolaire.

    En outre, le nouvel Iran, comme puissance rgionale anti-tatsunienne et anti-isralienne, possdait galement toutes les caractristiques (en particulier, ltendue et la centralit gographiques, ainsi que lhomognit politico-religieuse) pour prtendre lhgmonie sur une partie au moins du Proche-Orient, en opposition ouverte avec les aspirations analogues et les intrts dAnkara, de Tel-Aviv les deux solides piliers de la stratgie rgionale de Washington et dIslamabad.

    Pour ces raisons, les stratges de Washington, conformment leur gopolitique du chaos bicentenaire, poussrent immdiatement lIrak de Saddam Hussein dclencher une guerre contre lIran.

    La dstabilisation de toute la rgion permettait Washington et lOccident de se donner du temps pour mettre au point une stratgie long terme, et de harceler sur ses flancs , en toute tranquillit, lours sovitique.

    Comme la rvl, il y a onze ans, Zbigniew Brzezinski [1], conseiller la scurit nationale du prsident Jimmy Carter, lors dune interview donne lhebdomadaire franais Le Nouvel Observateur [2], la CIA avait pntr en Afghanistan, en vue de dstabiliser le gouvernement de Kaboul, en juillet 1979 dj, soit cinq mois avant lintervention de larme sovitique.

    La premire directive par laquelle Carter autorisait laction clandestine pour aider secrtement les adversaires du gouvernement pro-sovitique date, en fait, du 3 juillet 1979.

    Le mme jour, le stratge tatsunien dorigine polonaise crivit une note au prsident Carter, dans laquelle il expliquait que sa directive conduirait Moscou intervenir militairement.

    Cela se ralisa parfaitement la fin de dcembre de la mme anne.

    Toujours dans la mme interview, Brzezinski rappelle que, lorsque les Sovitiques entrrent en Afghanistan, il crivit une autre note Carter, exprimant lopinion que les USA avaient finalement loccasion de donner lUnion sovitique sa guerre du Vietnam .

    Le conflit, insoutenable pour Moscou, devait conduire, selon Brzezinski, leffondrement de lempire sovitique.

    Le long engagement militaire des Sovitiques en faveur du gouvernement communiste de Kaboul contribua, en effet, affaiblir encore davantage lUnion sovitique, dj en proie une importante crise interne, aussi bien sur le plan politique que socio-conomique.

    Comme nous le savons aujourdhui, le retrait des troupes de Moscou du thtre afghan laissa toute la rgion dans une situation dextrme fragilit politique, conomique, et surtout gostratgique. En effet, dix ans seulement aprs la rvolution iranienne, la rgion tout entire avait t compltement dstabilise au profit exclusif du systme occidental. Le dclin, contemporain et inluctable, de lUnion sovitique, acclr par son aventure en Afghanistan et, ultrieurement, le dmembrement de la Fdration yougoslave (une sorte dtat tampon entre les blocs occidental et sovitique) dans les annes 90, ouvrirent la voie lexpansion des tats-Unis de lhyper-puissance, selon lexpression du ministre franais Hubert Vdrine dans lespace eurasien.

    Succdant au systme bipolaire, une nouvelle saison gopolitique allait souvrir : celle du moment unipolaire .

    Le nouveau systme unipolaire aura, toutefois, une vie trs courte, qui se terminera laube du XXIe sicle avec la raffirmation de la Russie en tant quacteur mondial et lmergence concomitante, conomique et gopolitique, de la Chine et de lInde, les deux tats-continents de lAsie.

    Les cycles gopolitique de lAfghanistan

    LAfghanistan, en raison de ses spcificits, relatives, en premier lieu sa position par rapport lespace sovitique (frontires avec les Rpubliques lpoque sovitiques du Turkmnistan, dOuzbkistan et du Tadjikistan), ses caractristiques gographiques, et aussi son htrognit ethnique, culturelle et confessionnelle, reprsentait, aux yeux de Washington, une grande partie de l arc de crise , cest dire de cette portion de territoire qui stend des frontires sud de lURSS locan Indien. Le choix, comme pige pour lUnion sovitique, tait donc tomb sur lAfghanistan pour dvidentes raisons gopolitiques et gostratgiques.

    Du point de vue de lanalyse gopolitique, lAfghanistan reprsente en fait un excellent exemple dune zone de crise, o les tensions entre les grandes puissances se manifestent depuis des temps immmoriaux.

    Le territoire actuellement dnomm Rpublique islamique dAfghanistan, o le pouvoir politique a toujours t structur autour de la domination des tribus pachtounes sur les autres groupes ethniques (Tadjiks, Hazaras Ouzbeks, Turkmnes, Baloutches), sest constitu la frontire de trois grands dispositifs gopolitiques : lEmpire mongol, le khanat ouzbek et lEmpire perse. Et ce sont les diffrends entre ces trois entits gopolitiques limitrophes qui dtermineront son histoire.

    Pendant les XVIIIe et XIXe sicles, lorsque ltat se consolidera en tant que royaume dAfghanistan, la rgion deviendra lobjet de diffrends entre deux autres entits gopolitiques majeures : lEmpire de Russie et la Grande-Bretagne. Dans le cadre du grand jeu , la Russie, puissance continentale, dans sa pousse vers les mers chaudes (ocan Indien), lInde et la Chine, se heurte la puissance maritime britannique, qui tente, son tour, dencercler et de pntrer la masse de lEurasie, vers lest en direction de la Birmanie, de la Chine, du Tibet et du bassin du Yangtze, en sappuyant sur lInde, et vers louest en direction de lactuel Pakistan, de lAfghanistan et de lIran jusquau Caucase, la mer Noire, la Msopotamie et au Golfe Persique.

    Dans le systme bipolaire, la fin du XXe sicle, comme on la vu plus haut, lAfghanistan est une fois de plus le thtre de la comptition entre une puissance maritime, les USA, et une puissance continentale, lURSS.

    Aujourdhui, aprs linvasion tatsunienne de 2001, ce que Brzezinski avait, de faon prsomptueuse, appel le pige afghan des Sovitiques, est devenu le cauchemar et le bourbier des tats-Unis.

    Tiberio Graziani est directeur de ldition en langue italienne dEurasia Rivista di studi geopolitici et de la collection Quaderni di geopolitica aux Edizioni allinsegna del Veltro (Parme, Italie). Co-fondateur de lIstituto Enrico Mattei di Alti Studi per il Vicino e Medio Oriente. Professeur lIstituto per il Commercio Estero (plac sous lautorit du ministre italien des Affaires trangres).

    [1] La stratgie anti-russe de Zbigniew Brzezinski , par Arthur Lepic, Rseau Voltaire, 22 octobre 2004.

    [2] Le Nouvel Observateur, 15-21 janvier 1998, p. 76.


    : - , Russia.ru


    : , Georgia Times


    - -. , russia.ru


    . " ",


    . Russia.Ru


    : . GeorgiaTimes.TV


    . "-"


    vs.: .


    : . Russia.Ru


    4 : . " 24"

    :
    -
    ()

    (-)

    (-)

    ()
    -
    (-)

    ( )

    ()

    ( )

    ()

    ()
    ...